Flash Info

  • Rejoignez-nous sur notre compte Twitter : @FF_Boxe

Nécrologie

François Martin nous a quittés

La vie fédérale
Le 07 Septembre 2017

 

François Martin, ancien boxeur, trésorier, vice-président et, enfin, président (durant 2 années) de Dijon Boxe, nous a quittés en cette fin du mois d'août 2017 à l'âge de 53 ans, emporté après un courageux combat contre la maladie.
 
 
Entrepreneur de renom, courageux, honnête, dévoué corps et âme pour sa famille et fidèle en amitié, François s'était forgé une solide réputation dans le monde de la boxe locale. Toujours présent aux entraînements, guidant les jeunes, lors des galas ou autres manifestations du club, apportant également son soutien logistique, François était également un sponsor de Dijon Boxe, club pour lequel il occupa une place de premier rang durant les 8 premières années sous la présidence de Jean-François Denis, avant d'en assurer le relais durant 2 années, se retirant pour les mêmes raisons que l'ancien président.
 
 
Toujours dévoué lors des galas pour aller chercher les boxeurs pro que ce soit à Genève, Lyon ou Paris, toujours partant pour emmener boxer les jeunes où que ce soit et surtout mentor de Yoan Boyeaux, qui le considérait d'ailleurs comme son deuxième père, champion de France et boxeur international au palmarès impressionnant et étoile de Dijon Boxe, lui aussi sacrifié sur l'autel de l'incompétence !, François a affronté avec courage son dernier adversaire durant 9 mois de rounds compliqués, pour finalement être déclaré perdant sur ce dernier coup bas, certes interdit, mais non vu par notre arbitre céleste. Pour ses amis, (les vrais qui se reconnaîtront…) il laissera un vide qui jamais ne se comblera. A Marie-Jo, son épouse, et à toute sa famille, nous présentons nos sincères condoléances. Lourd tribu de la boxe dijonnaise qui en l'espace de 15 jours a perdu 2 figures : François Martin et Jean-Pierre Planque, boxeur et entraîneur à l'USCD parti le 21 aout à l'âge de 65 ans, également emporté au terme d'un combat exemplaire contre la maladie.
 
Par J.-F. Denis

 

 

 

Share |